Naviguer vers le haut
Connexion
Ressources humaines compétentes

 

Un niveau de formation parmi les plus élevés au monde | Des conditions optimales pour attirer et retenir de jeunes talents étrangers | Un droit du travail flexible encourageant l’entreprenariat

 

Un niveau de formation parmi les plus élevés au monde


Grâce à la recherche et à ses services à forte valeur ajoutée, la Suisse figure parmi les pays les plus prospères au monde. La qualité du système éducatif suisse, la présence de nombreuses universités de renommée mondiale, de hautes écoles spécialisées et d’instituts de recherche, permet aux entreprises un accès à une main d’œuvre hautement qualifiée et maîtrisant souvent plusieurs langues dont l’anglais. C’est particulièrement vrai pour le canton de Neuchâtel qui regorge de compétences techniques et technologiques, grâce à une longue tradition horlogère et industrielle. Un savoir-faire dans le domaine de l’infiniment petit qui trouve des applications concrètes dans d’autres secteurs high-tech et conduit à un fort niveau de spécialisation dans le canton. De plus, Neuchâtel peut se targuer d’un large bassin de recrutement qualifié pour toute la chaîne de valeur, puisque les innovations développées sont le plus souvent produites sur place.

 

Global Competitiveness Report World Economic Forum​ - Version 2017/2018 - En anglais

[top]

 

  

Des conditions optimales pour attirer et retenir de jeunes talents étrangers


L’excellente qualité de vie, ainsi que des conditions-cadres favorables, permettent d’attirer du personnel hautement qualifié en provenance de l’étranger. Les accords bilatéraux conclus avec l’UE ont accentué cette tendance, les entreprises basées en Suisse pouvant librement engager de la main d’œuvre européenne.

[top]

 

 

Un droit du travail flexible encourageant l’entreprenariat


Les Suisses sont très attachés au principe de paix du travail instauré il y a près d’un siècle. Les grèves sont quasi inexistantes, grâce à la mentalité des travailleurs et à de bons rapports entre entreprises et partenaires sociaux. De même, l’absentéisme est bas, tandis que la productivité compte parmi la plus élevée au monde. La législation suisse sur le travail est très flexible, favorisant l’emploi et l’entreprenariat. L’industrie peut par exemple avoir recours aux horaires « 3 X 8h » et le temps de travail est compris entre 40 et 45 heures par semaine. Le faible taux de chômage – 3.1% en moyenne suisse en 2016 – contribue à la paix sociale et aux bonnes relations entre économie et individus.


Le bon niveau des salaires est compensé par un niveau de charges sociales globalement plus faible que dans d’autres pays.

 

 

Plus d'informations : site du SECO, chiffres du chômage


[top]